Josquin et l’Espagne

Mis en ligne le 15 juillet 2017 dans Blog, Slider | 0 commentaires

Biscantor! et Métamorphoses enregistrent « Josquin et l’Espagne », comportant les messes Fortunata desperata et Une musque de Biscaye,  du 1 au 5 octobre 2017, dans l’église de Javols (48) sous la direction artistique de Maurice Bourbon et Juliette de Massy (directeur artistique de l’enregistrement: Jean-Marc Laisné).

Biscantor! est constitué de Axelle Corteel (alto), Alain Gahima (contre-ténor), Clément Debieuvre (haute-contre), Fabrice Foison, Thomas Lefrançois, Jesùs Rodil (ténors), Simon Heberle, basse.

Métamorphoses comprend Noémie Capron, soprano, et Philippe Roche, basse.

Biscantor! et Métamorphoses sont dirigés par Juliette de Massy.

Une souscription et une recherche de mécénats sont ouvertes ici sur 2017 et sur les premiers mois de 2018.

Par ailleurs, les deux messes constituent l’ossature de Fortuna , création en résidence sur la Lozère en septembre.

L’Espagne de Josquin                             (Jacques BARBIER – Centre d’Études Supérieures de la Renaissance – Université François-Rabelais de Tours)
La réputation de Josquin Desprez se vérifie en cette fin de quinzième siècle par la circulation
de sa musique en Europe et l’engouement qu’elle suscite notamment en Espagne. Elle est
présente dans les fonds musicaux des cathédrales castillanes ou aragonnaises (la Missa
Fortuna desperata dans le Ms.5 à Barcelone) et sa chanson Mille regrets sera même l’oeuvre
préférée de l’empereur Charles Quint bien des années plus tard au point d’en susciter une
messe-parodie par Cristobal de Morales. Le luthiste Diego Pisador s’intéresse à sept des
messes (dont la Missa Fortuna desperata) et Antonio Cabezón propose à plusieurs reprises de
nouvelles lectures de quelques motets réputés (Benedicta es caelorum regina, Inviolata,
integra et casta es, Maria ou le Stabat mater) dont l’intitulé précise « con diferente glosa » ou
« Motete Glosado sur Ave Maria de Josquin », ces différentes intabulations témoignant donc du
succès pour la musique de Josquin Desprez longtemps après sa mort.
Cette dernière décennie est cependant agitée et instable pour les cours princières…. (suite dans le livret du CD)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *